La tradition des œufs de Pâques prend une dimension plus importante au Luxembourg. D’une part, parce que la fête de Pâques y est massivement célébrée avec des traditions typiques. D’autre part, parce qu’au Luxembourg, les œufs en chocolat sont aussi une réponse amoureuse. Explications.

  • Les œufs des enfants

Entre mi-mars et mi-avril est célébrée Pâques, l’un des moments forts de cette journée étant la chasse aux œufs. En théorie, il s’agit de véritables œufs. Mais depuis plusieurs années, le chocolat a pris le dessus dans ce pays où chaque habitant consomme en moyenne 7,2 kg de cette douceur par an. Les chères têtes blondes ne se contentent pas de chercher les œufs.

En effet, après les avoir trouvés, les enfants font un combat appelé « Técken ». Pour gagner, il faut garder son œuf entier après l’avoir fait heurter celui de son adversaire. Trouver des œufs est le salaire donné aux enfants qui vont frapper aux portes pour faire sortir des Luxembourgeois de leurs maisons afin qu’ils aillent à la messe. Le lapin, symbole de fertilité, est aussi un des symboles classiques de la fête de Pâques et il est bien sûr disponible en chocolat.

  • Les œufs d’amour

Ils sont destinés aux femmes, du moins à celles ayant reçu un cadeau lors du dimanche des bretzels appelé « Bretzelsonnden ». Ces dames doivent « répondre » aux personnes leur ayant fait ces cadeaux en leur donnant des œufs à Pâques.

  • Fabrication des œufs de Pâques

Un œuf de Pâques est fabriqué à base de chocolat coulé sur une forme ovale. Il existe des différences dans cette recette par rapport à la formule du chocolat, qui peut être noir (le pourcentage de cacao pouvant varier) ou au lait. Il peut aussi comporter des éclats d’amandes ou de fruits secs divers. L’œuf en lui-même peut être totalement vide à l’intérieur ou dissimuler un ou plusieurs autres objets.